top of page

Pour soutenir le Secours populaire

Où vont mes dons ?

 

L’engagement solidaire du Secours populaire français en toute transparence

Urgence Séisme Turquie/Syrie




C’est dans la nuit du 5 au 6 février que la terre a tremblé en Turquie et en Syrie. Ce séisme situé dans le district de Pazarcik, dans la province de Kahramanmaras (sud-est du pays), à 60 km environ de la frontière syrienne, est le plus important en Turquie depuis le tremblement de terre du 17 août 1999, qui avait causé la mort de 17 000 personnes, dont un millier à Istanbul. Alors que les premiers secours se mettent en place, et que l’aide internationale s’organise, on recense déjà de nombreux morts et blessés ainsi que d’importants dégâts matériels. Des chiffres en constante évolution. Dans le nord de la Syrie, la situation est tout aussi dramatique. Quelques heures après ce premier drame, un second séisme frappait à nouveau le sud-est de la Turquie.


Dès l’annonce de cette catastrophe, le Secours populaire a activé sa procédure d’urgence, débloquant ainsi 100 000 euros pour agir au plus vite auprès des sinistrés. Tout comme en 2020, lors du séisme dans la région d’Izmir et en pleine crise du Covid, le Secours populaire va avec son partenaire libanais l’Association pour le développement de l’homme et de la nature (DPNA) et son réseau euro-méditerranéen de la solidarité organiser une aide d’urgence en direction des populations sinistrées. Comme nous l’explique Corinne Makoswki, Secrétaire nationale, le Secours populaire a une longue histoire de solidarité avec la Turquie. « Le Secours populaire a une grande expérience d’interventions d’urgence menées dans plusieurs pays et régions du monde. En Turquie, en 1999, le Secours populaire avait répondu aux besoins de milliers de personnes sinistrées par le séisme à Izmit et mis en place de nombreux programmes de réhabilitation. Plus récemment, il a aidé les victimes du tremblement de terre survenu en octobre 2020 à Izmir, en pleine pandémie du Covid-19, en lien avec DPNA et son réseau euro-méditerranéen de la solidarité qui compte à ce jour 22 associations. »


Aujourd’hui forte de cette expérience, l’association souhaite à nouveau être aux côtés des sinistrés. Mais au-delà de l’aide matérielle précieuse qu’elle souhaite apporter, un soutien moral et psychologique sera également dispensé, lui aussi essentiel. Pour construire et programmer ces premières actions, une rencontre entre le Secours populaire et DPNA a eu lieu deux jours après la catastrophe au siège de l’association. Fadlallah Hassouna, directeur de DPNA, témoigne. « Notre expérience après l’explosion du port de Beyrouth nous a déjà permis d’intervenir avec nos volontaires en 2020. Aujourd’hui, nous allons procéder de la même manière. Tout d’abord identifier les besoins, puis mettre nos actions de solidarité en place auprès des populations touchées par la catastrophe en Turquie et en Syrie. »



Alors que la phase de secours est encore d’actualité, les volontaires de DPNA se disent prêts à intervenir dès que possible. . « Actuellement, les températures dans cette zone sont très froides, il va falloir que les personnes étant dehors puissent vivre dans ces conditions extrêmes », ajoute Hiba Antoun, directrice des programmes de DPNA. Aussi, une équipe de 25 jeunes volontaires de l'association libanaise, accompagnant 5 camions chargés de vêtements chauds et de couvertures, va se rendre sur place dès le 8 février. Ces jeunes rejoindront des Turcs et des Syriens pour organiser la solidarité à Alep en Syrie et à Kahraman en Turquie.

Dans le même temps, en France et dans l’ensemble des fédérations, les bénévoles relaient dès maintenant cet appel à la solidarité avec les victimes de ce drame humanitaire. Avec des affiches d’urgence et des troncs de collecte, ils sont déjà nombreux à se donner rendez-vous sur les marchés, à la sortie des gares et dans les centres-villes pour collecter. Des partenaires de l’association ont déjà fait savoir que l’on pouvait compter sur leur soutien. De leur côté, les enfants « Copain du Monde » du centre-ville de Marseille répondent également présents et organisent une action sur le Vieux-port. Notamment en adressant des messages de soutien aux enfants turcs et syriens. Au Mans dans la Sarthe, les bénévoles sont invités au Festival DiverScènes - Superforma pour collecter le 11 février lors du concert de Balaphonics feat. Mary May.





Comments


Actualité récente
Archives
Suivez-nous
C'est déjà un soutien
  • Facebook Basic Square
LOGO_CDM_COULEUR_RVB.png
bottom of page