Pour soutenir le Secours populaire

Où vont mes dons ?

 

L’engagement solidaire du Secours populaire français en toute transparence

QUESTION RÉPONSE : COMMENT SOUTENIR L'UKRAINE ?




Contexte et situation

Une vaste opération militaire lancée par l’armée russe depuis le 24 février dernier en Ukraine a déjà fait des centaines de victimes et des centaines de milliers de personnes déplacées fuyant les zones de conflit. Selon l’ONU plus d’un million d’Ukrainiens, principalement des femmes, des enfants et des personnes de plus de 60 ans, ont déjà fui le pays en particulier vers les pays frontaliers (Pologne, Hongrie, Moldavie, …). De nombreux autres, parmi les plus vulnérables, restent enfermés dans le pays, souvent déplacés loin de chez eux.


Comment et où agit-t-on pour aider les populations d’Ukraine ?

A l’international le SPF agit toujours avec des partenaires et des acteurs locaux. Ce sont eux qui connaissent le mieux le contexte, les situations, les conditions de mises en œuvre et les besoins de la population.

Dès le premier jour du conflit et les bombardements depuis le 24 février dernier, le Secours populaire français a pris contact avec les personnes et les organisations qu’il connaît afin de mesurer les conditions permettant de pouvoir faire parvenir une solidarité concrète.

Face aux conséquences de la guerre en Ukraine, le SPF intervient sur trois axes :

- Soutenir les personnes qui se réfugient dans les pays frontaliers de l’Ukraine ;

- Soutenir les personnes qui sont en Ukraine ;

- Soutenir les personnes déplacées en France ;


En Ukraine et dans les pays frontaliers :

En Pologne, nous soutenons les activités de notre partenaire, Polski Komitet Pomocy Społecznej (PKPS), qui dispose d’une structure logistique à Przemys. Dans ce lieu de passage où transitent plusieurs dizaines de milliers de personnes par jour, notre partenaire PKPS, avec un premier soutien financier du SPF à hauteur de 50 000€, organise la remise de colis contenant des produits d’hygiène, des denrées alimentaires pour bébé, des couvertures, tout en apportant un soutien moral. PKPS participe aussi à l’accompagnement des personnes déplacées pour trouver des solutions d’hébergement.

En Ukraine, le SPF soutient les activités de son partenaire « Four Leaf Clover » auprès des populations

résidentes ou déplacées à proximité de la frontière Moldave dans la région d’Odessa. Le soutien financier de 50 000€ apporté par le SPF permet de remettre aux personnes et aux enfants des kits alimentaires, d’hygiène et des jouets.


En France avec les personnes déplacées :

Le 03 mars 2022, 800 Ukrainiens étaient arrivés sur le sol français1, certains ne sont parfois qu’en transit vers d’autres pays (Espagne, Angleterre…). Ainsi et à titre d’exemple, les autorités anglaises, en lien avec les autorités françaises, devraient installer un dispositif à Calais pour permettre aux ukrainiens de pouvoir rejoindre leur famille en Grande-Bretagne.

Pour rappel, avant la guerre, la communauté ukrainienne représentait environ 17 000 personnes en France.


La France et l’Union Européenne ont décidé de faciliter l’accueil des ukrainiens avec plusieurs dispositifs :

- Les ukrainiens titulaires d’un passeport biométrique n’ont pas besoin de visa pour se rendre dans l’espace Schengen et donc en France (pas de nécessité de solliciter les autorités consulaires). Ils seront en situation régulière jusqu’à 90 jours après leur entrée dans l’espace Schengen ;


- Les ukrainiens, souhaitant se rendre en France et ne disposant pas d’un passeport biométrique (ou étant dépourvu de document de voyage), sont invités à se rendre dans l’un des postes consulaires dans les Etats frontaliers de l’Ukraine (Pologne, Roumanie, Hongrie,) afin que leur situation soit étudiée.


- En prolongeant les titres de séjour des ukrainiens d'au moins 90 jours (cette prolongation s'applique à tous les ukrainiens qui ont un titre de séjour qui venait à se terminer dans les prochains jours ou prochaines semaines) ;


- Les obligations de quitter le territoire français (OQTF) délivrées à l’encontre de ressortissants ukrainiens ne seront pas mises en application. Il est conseillé à ces personnes de se rapprocher des préfectures de leur lieu de résidence pour faire régulariser leur situation administrative. Elles peuvent demander comme toute autre déplacé ukrainien une protection temporaire.


- La Commission européenne a décidé, le 3 mars 2022, d’activer la directive relative à la protection temporaire3 afin d'apporter une aide rapide aux personnes fuyant la guerre en Ukraine. Cette décision prévoit d'accorder aux personnes fuyant la guerre une protection temporaire dans l'UE, ce qui signifie qu'elles recevront un permis de séjour et auront accès à l'enseignement et au marché du travail.


- Les ressortissants de pays tiers non ukrainiens et les apatrides qui résident légalement en Ukraine et qui ne peuvent retourner dans leur pays ou région d'origine, tels que les demandeurs d'asile ou les bénéficiaires d'une protection internationale et les membres de leur famille, se verront également accorder une protection dans l'UE. Les autres personnes en séjour régulier en Ukraine pour une courte durée et qui sont en mesure de retourner en toute sécurité dans leur pays d'origine ne relèveront pas du champ d'application de cette protection. Elles devraient néanmoins être autorisées à transiter par l'UE avant de regagner leur pays d'origine.



Pourquoi privilégier des collectes financières plutôt que matérielles ?

Le SPF appelle aux dons financiers des donateurs, des collectivités territoriales, des entreprises, des institutions publiques, et de toutes celles et tous ceux qui veulent y contribuer en Europe et dans le monde pour faire face aux conséquences de la guerre en Ukraine. Ils sont indispensables car ils permettent d’acheter les produits sur place par les organisations partenaires du Spf, ce mode de faire soutient l’économie locale, s’inscrit dans le développement durable, apporte un soutien rapide avec des coûts moindres. Il permet de s’adapter à l’évolution des besoins et les produits sont familiers des personnes. Cette démarche est surtout respectueuse de la dignité des personnes ayant besoin de solidarité en répondant directement aux besoins essentiels exprimés par elles-mêmes.


Si, malgré tout, le produit d'une collecte matérielle nous est donné, nous informons le donateur que ces produits ne pourront pas partir sur place mais qu’ils pourront être mis à disposition des personnes que nous aidons en France (dont les personnes déplacées d’Ukraine ou subissant des conséquences de la guerre en Ukraine).


Comment répondre aux offres d’hébergement de déplacées d’Ukraine ?

Le Secours populaire français n'organise pas l'hébergement de personnes chez des particuliers et la liberté est laissée à chacun de s’inscrire dans cette démarche en lien avec les services de l’État concernés (Préfectures). Plus globalement des dispositifs d’accueil sont mis en place et organisés directement par les préfectures.



Pour soutenir notre action, faites un don : Cliquez-ici

Actualité récente
Archives
Suivez-nous
C'est déjà un soutien
  • Facebook Basic Square
LOGO_CDM_COULEUR_RVB.png